À propos

The Other Economy est un projet associatif (en cours de création) sans rattachement politique, institutionnel, confessionnel, industriel ou financier. Initié par Alain Grandjean et Marion Cohen, il associe de nombreux contributeurs et partenaires.
AE25C588-F216-4861-BABF-38ADD772DF4A
Raison d'être

La plateforme The Other Economy (TOE) est née d’un constat : le mode de développement aujourd’hui dominant sur la planète est insoutenable que ce soit au plan écologique ou social.

Notre objectif : participer à la construction d'une autre économie mise résolument au service de la prospérité des humains d’aujourd’hui et demain, de la préservation des grands équilibres écologiques et de la résilience des écosystèmes de notre planète.

Pour en savoir plus sur les valeurs, convictions et objectifs normatifs qui sous tendent les contenus de TOE rendez-vous sur le module L'Approche de The Other Economy.

Un outil au service de ceux qui veulent se former et de ceux qui veulent transmettre

TOE a vocation à rendre accessibles les connaissances permettant de construire cette autre économie. Les contributeurs sont des théoriciens et des praticiens car nous sommes convaincus que la réflexion économique ne peut se détacher de la vie économique qu’elle influence et qu’elle instruit en retour.

TOE n’est pas un cours d’économie au sens classique du terme. Nous ne mobilisons la pensée économique (en anglais "economics") que dans la mesure où elle permet d'alimenter les réflexions sur le nécessaire changement de l’économie réelle (en anglais "economy"). Dit autrement, la vocation première de la plateforme n’est pas scientifique : nous ne nous substituons en rien aux controverses et débats académiques.

Elle a une dimension pédagogique et engagée : le but est bien de « changer l’économie » en contribuant à la compréhension et aux représentations par la diffusion des idées ; de participer au renouvellement des raisonnements économiques pour modifier le système économique.

Un outil pour pour rendre visible ceux qui pensent et mettent en œuvre les alternatives

Bien sûr, il n’existe pas UN modèle économique alternatif mais plusieurs, avec de multiples variantes. Sur toutes les grandes questions, le débat est foisonnant parmi ceux qui portent ces alternatives.

Seulement, depuis 40 ans, le fonctionnement de l'économie est dominé par la formule "There Is No Alternative" (TINA) attribuée à Margaret Thatcher. On ne peut continuer à laisser croire que le mode de développement actuel bien qu'imparfait, serait le seul possible. Le mur des limites planétaires est proche. Face à la puissance de l’ordre établi, il est temps de converger et de rendre visible ce qui nous rassemble : la nécessité d’un changement en profondeur, d’une véritable reconstruction écologique et sociale de l’économie.

TOE entend contribuer à cette convergence. C'est pourquoi nous présentons dans les modules une vision alternative et globale : face aux "idées reçues" des discours les plus répandus, nous avançons les notions "essentielles" pour comprendre le fonctionnement réel de l'économie en interaction avec la société et l'environnement. Nous nous fondons sur des analyses empiriques ou théoriques, des séries de données longues, des exemples historiques. Car "l’autre économie", celle qui nous permettra (peut-être) d’éviter le mur, doit reposer sur une analyse ancrée dans la réalité, celles des êtres humains et de la nature qui les environne.

Il se peut qu'en parcourant la plateforme vous soyez en désaccord avec tel ou tel point. C'est normal noteapropos2 : la réalité économique et sociale est complexe, mouvante selon les lieux et les époques, soumise à interprétation. De même, nos connaissances sur la planète, le climat, le monde vivant et les interactions avec les sociétés humaines peuvent toujours être approfondies. Mais ces divergences de vues, cet appel à des recherches supplémentaires ne doivent pas servir de prétexte à l’immobilisme.

Notre ambition est de mobiliser, de fédérer autour d’une pensée commune, non pour obéir à une nouvelle doxa, mais parce que nous avons la conviction que chacun peut faire bouger les lignes.

En cela, la plateforme TOE est bien un outil : à vous de vous en saisir, de prendre ce qui vous convient et de l'utiliser pour impulser le changement, là où vous êtes, au sein des communautés économiques et sociales auxquelles vous appartenez, et dans le sens qui vous semble juste.

Mode d'emploi

Que trouverez-vous sur la plateforme The Other Economy ?


Pour commencer, nous vous invitons à aller lire le module L'approche de The Other Economy : vous y découvrirez la façon dont nous envisageons l'économie, ainsi que les valeurs et grands objectifs de transformation de la société qui sous-tendent l'ensemble des contenus de la plateforme.

  • Les modules constituent les briques essentielles de la plateforme. Notre approche consiste à exposer ce qui nous semble « essentiel » et à présenter et remettre en cause les « idées reçues », qui encombrent l’esprit et empêchent d’y voir clair sur les grands thèmes économiques : finance, monnaie, travail, ressources naturelles et pollutions, commerce etc.

L’approche retenue n’est pas académique, ni déductive. Elle part au contraire, sur un sujet donné, des messages principaux et des questions les plus communément posées pour tenter de « faire le tour du sujet » de manière globale, afin de fournir clefs de lecture et « déconstruction » des dogmes et mythes les plus courants. Pour chaque point abordé, vous trouverez également de nombreuses références vous permettant d'aller plus loin.

  • Les fiches vous permettront d’approfondir les concepts clefs de l'économie, de comprendre pourquoi les "lois" économiques sont souvent devenues des dogmes, de découvrir à quel point certains termes économiques, tels que richesse ou capital, sont en fait des concepts flous, de creuser des exemples historiques ou encore de vous y retrouver dans les grandes politiques publiques.
  • Dans les ressources, nous avons sélectionné pour vous des livres, des rapports de référence, des articles scientifiques, des vidéos et podcasts, des bases de données pour vous permettre d'approfondir vos connaissances et surtout pour que vous ne perdiez pas de temps à chercher les sources pertinentes.
  • Les propositions visent à mettre en évidence les grandes voies de la reconstruction écologique, sans entrer dans le détail technique des mesures à mettre en place. Elles sont là pour vous aider à vous repérer dans les diverses propositions qui sont faites de tout bord et pour vous inciter à vous engager.

Ces divers contenus sont reliés entre eux. Parfois certains sujets sont abordés à plusieurs « endroits » sous des angles éventuellement différents. La structure de l’ensemble n’est en effet pas hiérarchique et linéaire, ce qui serait incompatible avec une approche « systémique ».

Nos contenus ne sont pas figés : ils s'amélioreront au fur et à mesure des recherches, des expériences et des contributions que nous recevrons.

Vous pouvez utiliser librement tous les contenus que nous proposons. Ils sont en effet sous Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Partenaires

La plateforme The Other Economy développe des partenariats avec d'autres organisations qui réfléchissent et s'engagent sur la nécessaire transformation de l'économie pour répondre aux enjeux écologiques et sociaux du XXIème siècle.

Contributeurs

La plateforme The Other Economy est une aventure collective : elle rassemble de nombreux individus qui partagent les mêmes valeurs et la même volonté de faire émerger une pensée commune alternative aux discours économiques les plus répandus.

Les fondateurs

The Other Economy est l'aboutissement d'un projet initié par Alain Grandjean dès 2013 avec l'aide de Marion Cohen. L'objectif : rassembler sur une même plateforme les connaissances pour comprendre les interactions économie, société, environnement et rendre visible les alternatives au mode de développement économique actuel.

Les contributeurs

The Other Economy ne pourrait exister sans les nombreux contributeurs qui nous ont rejoint depuis sa création. Ces derniers peuvent soit avoir écrit une partie spécifique du contenu de la plateforme, soit avoir contribué à relire, commenter, améliorer des contenus existants. Contribuer à la plateforme n'implique pas d'avoir lu et d'être en accord avec l'ensemble des contenus du site mais uniquement de partager les valeurs et les principes fondamentaux sous-jacents à TOE qui sont exprimés dans le module L'approche de The Other Economy.